Publié : 22 mars 2012

NEWARK, NEWARK !!!

Beaucoup d’appelés et peu d’élus à la prestigieuse école britannique de lutherie de Newark : environ soixante-dix à cent postulants venus du monde entier se bousculent chaque année pour une quinzaine de places seulement dans l’atelier guitare.


A partir de la rentrée prochaine, deux de ces quatorze places seront remplies par des élèves de la Section Lutherie.

JPEG - 51.3 ko
Geoffrey et son ukulele, dont l’originalité a été remarquée par ses examinateurs


JPEG - 54.4 ko
Arnaud et la guitare qui lui a ouvert les portes de Newark


Nous n’irons pas jusqu’à dire que Newark est noyauté par le lycée G.Sand, mais tout de même, on ne peut s’empêcher de remarquer que nous sommes sur-représentés par rapport au reste de la galaxie ! Et le renom de notre Section Lutherie commence à être bien établi, puisque chaque année, de nouveaux élèves formés chez nous par Raymond Chance ont le bonheur d’intégrer l’école de Newark

Arnaud Chamoret et Geoffrey Berthelot sont revenus radieux de leur passage à Newark, où ils ont passé une journée bien chargée :


Le matin, visite des ateliers ( où l’accent est mis principalement sur le travail à la main ).


 La présentation du programme de deux ans et du campus a été faite par les enseignants en anglais ( même s’ils essaient de ralentir un peu le débit, il faut soutenir le choc linguistique ! )


L’après-midi a été consacré aux entretiens de motivation, au cours desquels les candidats ont pu présenter les instruments qu’ils ont fabriqués


A Newark, on s’intéresse en priorité aux candidats qui ont déjà l’expérience du travail du bois et de la lutherie – autant dire que les élèves qui sont passés par notre section lutherie bénéficient d’un énorme avantage par rapport aux autres ) . L’examen de passage proprement dit a consisté en des tests de logique (à base de géométrie et de physique) , et un test pratique ( confection d’une tête de guitare classique dans du contre-plaqué avec des outils à main )

Toutes nos félicitations à Arnaud et Geoffrey, pour leur talent et leur motivation.


Et ce qui serait vraiment bien, c’est qu’ils nous envoient quelques messages ou quelques photos sur le blog l’an prochain, pour nous raconter comment ça se passe, la vie sur la planète Newark