Publié : 22 avril 2012

Rando canoë du 14 mars sur le Cher de Bigny à Chateauneuf-sur-Cher.


   


Sortie un peu décourageante que nous avons hésité à annuler, avec une pluie de désistement pour cette randonnée où nous devions être 11, puis 8, puis 6 finalement ...Sur 94 licenciés, c’est maigre...


Amis sportifs, n’hésitez pas à sortir de vos pratiques habituelles, brisez la routine des activités sportives traditionnelles, pour en découvrir de nouvelles ; ceux qui ont franchi le pas n’ont pas été déçus !


C’était véritablement une très belle journée avec un Cher très bas, pour un parcours très facile comme annoncé, une remise en forme tout en douceur à la sortie de l’hiver en quelque sorte...


Peu d’images en raison d’un problème technique, mais vous aurez une bonne vision de la sortie sur la vidéo ci-dessous :


Cliquez ici pour visionner la vidéo


   


 "Sportez-vous bien" et n’ayez pas peur de la nouveauté !


 


 

Portfolio automatique :

4 Messages

  • Rando canoë du 14 mars sur le Cher de Bigny à Chateauneuf-sur-Cher.

    Avril 2012, par Dominique Lecrivain

    Quelles belles images ! la vision du paysage est transformée simplement parce qu’on est au ras de l’eau ; impression de sérénité, d’harmonie. Dans la vidéo, on a, en plus, une étonnante sensation de facilité ; le canoë glisse sur l’eau, souple comme un poisson...vous êtes sûrs que c’est un sport...pour moi, sport rime avec effort ; on transpire et on a mal...là, ça semble juste du pur plaisir.
    Mais ce doit être la naïveté de la non-sportive !!

    • Rando canoë du 14 mars sur le Cher de Bigny à Chateauneuf-sur-Cher.

      Avril 2012, par Etienne Montagnon

      Merci de tes commentaires tout à fait pertinents...Le canoë est en effet une fabuleuse embarcation qui s’adapte à toutes les envies...On peut se laisser glisser avec nonchalance et rêverie sans efforts, mais préssé par la nuit ou l’orage, ou avec un bon vent de face, cela peut-devenir beaucoup plus physique et douloureux...Pour moi c’est un petit miracle chaque fois que je monte dans un canoë, suspendu entre deux éléments comme en apesanteur ni tout à fait dans l’eau , ni tout à fait dans l’air mais sur cette fine pélicule intermédiaire...Le bateau glisse en effet sans effort et tout à coup j’ai l’impression que le fleuve m’appartient, je peux traverser, revenir sur mes pas, remonter ou descendre le courant, bref un sentiment de liberté très fort !
      Deux idées de lecture pour approfondir le sujet..."La caresse de l’onde" de Patrice de Ravel et Bernard Ollivier "Aventure en Loire"...Deux ouvrages que j’ai malheureusement perdu...

      • Rando canoë du 14 mars sur le Cher de Bigny à Chateauneuf-sur-Cher.

        Avril 2012, par Marie-Madeleine Guivarc’h

        En fait pour vivre toutes ces impressions il faut je pense avoir un certain état d’esprit. Car même après avoir lu le livre de Bernard OLIVIER je trouve que le canoë c’est juste bien pour moi en restant sur le bord de la berge ou au moyen du blog en regardant la vidéo !